101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario


Trouver un membre

Décision du comité d’agrément

Faculté d’éducation, Université de Windsor – Demande d’agrément général pour le programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties


Introduction

Décision du comité d’agrément concernant la demande d’agrément général pour le programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties

Le 1er octobre 2008, la faculté d’éducation de l’Université de Windsor, en Ontario, a présenté une demande d’agrément général pour le programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties, menant à un baccalauréat en éducation ou à un diplôme en éducation.

Conformément au Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, le comité d’agrément a chargé un sous-comité formé de six personnes :

  1. d’examiner le programme de formation professionnelle mentionné ci-dessus
  2. de jouer un rôle consultatif auprès du comité d’agrément en :
    1. rendant compte de ses conclusions au comité d’agrément
    2. formulant des recommandations au comité d’agrément concernant l’agrément général du programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties par la faculté d’éducation de l’Université de Windsor.

Le sous-comité a été formé conformément aux critères énoncés à l’article 6 du Règlement 347/02. Tous les membres du sous-comité d’agrément possèdent de l’expérience dans le domaine de la formation à l’enseignement et dans le processus d’agrément. Quatre membres du sous-comité ont une expertise particulière en éducation technologique.

Le sous-comité a examiné un rapport d’autoévaluation du programme et de la documentation additionnelle, fournis par la faculté d’éducation de l’Université de Windsor. Le sous-comité a également procédé à une visite des lieux, du 16 au 21 novembre 2008. Pendant la visite, le sous-comité a examiné les artefacts, mené des entrevues avec des membres de la faculté et des représentants des groupes intéressés, et examiné les ressources de l’établissement. Le public n’a fait aucune soumission.

Conformément à l’autorité que lui confère la Loi sur l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et le Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, le comité d’agrément a délibéré en vue de déterminer si le programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties par la faculté d’éducation de l’Université de Windsor répond aux conditions d’agrément général.

Pour prendre sa décision, le comité d’agrément a examiné le rapport final du sous-comité daté du 9 avril 2009, la réponse de la doyenne, datée du 8 avril 2009, concernant le rapport préliminaire du sous-comité, ainsi que les exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants et du Règlement 184/97 sur les qualifications requises pour enseigner.


Décision du comité d’agrément prise à sa réunion du 21 avril 2009

Conditions et constatations

Les motifs de la décision du comité et les faits sur lesquels cette décision est basée sont indiqués ci-dessous :

1re condition

«Le fournisseur du programme doit être un établissement autorisé.»

Constatations

La faculté d’éducation de l’Université de Windsor est un établissement autorisé en vertu du paragraphe 1 (1) du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants.

La University of Windsor Act, 1962-63, autorise l’Université de Windsor à instituer et maintenir des facultés, et à conférer des diplômes universitaires dans tous les domaines du savoir.

Un décret daté du 14 mai 1970 a entériné l’entente entre le ministre de l’Éducation de l’Ontario et l’Université de Windsor selon laquelle l’université doit assumer les fonctions du Windsor Teachers’ College et a établi la faculté d’éducation comme partie intégrante de l’université.

Conclusion

En se basant sur l’information qui lui a été fournie pour l’évaluation, le comité d’agrément a déterminé que le programme satisfait entièrement à la première condition.


2e condition

«Le programme repose sur un cadre conceptuel clairement défini.»

Constatations

Le programme de formation professionnelle repose sur un cadre conceptuel clairement défini.

L’approche socioconstructiviste de la faculté d’éducation à l’enseignement et à l’apprentissage inclut l’apprentissage actif centré sur l’élève, des activités authentiques et l’intégration des expériences antérieures à l’apprentissage au moyen des interactions sociales.

Le cadre conceptuel se trouve dans la mission, la vision et les objectifs énoncés de la faculté d’éducation concernant la formation à l’enseignement. Le cadre conceptuel sert de fondement à la conception du programme et des cours, à l’embauche de nouveaux professeurs, à la nature des affectations offertes aux étudiantes et étudiants, et aux stratégies d’évaluation. Les étudiantes et étudiants travaillent en groupe, ce qui les oblige à collaborer, et participent à des activités au cours desquelles ils créent leurs propres connaissances.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la deuxième condition.


3e condition

«Le programme est compatible avec ce qui suit et en tient compte :

  • les Normes d’exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante de l’Ordre,
  • les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants,
  • l’intégration de la théorie et de la pratique dans la formation des enseignants.»

Constatations

La documentation démontre que le programme de formation professionnelle respecte et reflète les Normes d’exercice de la profession enseignante, les Normes de déontologie de la profession enseignante, les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et l’intégration de la théorie à la pratique dans la formation des enseignants.

Des étudiants actuels et d’anciens étudiants ont confirmé que les normes d’exercice et de déontologie sont implantées dans tout le programme. Les résultats d’apprentissage de la faculté d’éducation pour le programme de formation à l’enseignement en éducation technologique reflètent les normes d’exercice et de déontologie. Les normes de déontologie sont abordées, en particulier, dans le cours portant sur les problèmes en éducation. Les normes d’exercice sont clairement expliquées dans les cours de base, et le respect de ces normes par les étudiants est évalué pendant le stage.

Les recherches les plus à jour orientent la planification, l’organisation et la mise en œuvre du programme. Les recherches les plus à jour sont les assises des éléments structuraux et conceptuels du programme (c’est-à-dire la conception du programme, l’élaboration des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et l’intégration de la théorie à la pratique).

La structure du programme, dont le stage se déroule entre les deux semestres d’été, fournit de nombreuses occasions de réfléchir et d’intégrer la théorie à la pratique. La conception des cours illustre la relation qui existe entre la théorie et la pratique. On intègre des exemples et des problèmes concrets à l’enseignement. Le programme met l’accent sur l’apprentissage par l’action et les travaux requièrent l’intégration de la théorie à la pratique. Les étudiantes et étudiants réalisent un portfolio sur leur croissance professionnelle dont l’objectif est d’intégrer et de lier la théorie à la pratique.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la troisième condition.


4e condition

«Le programme est actuel, fait référence au programme d’études de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et offre de vastes connaissances dans ses différents cycles et composantes.»

Constatations

Le programme est actuel, fait référence au programme d’études de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et offre de vastes connaissances sur les cycles et les composantes du programme.

La structure du programme et les activités d’apprentissage qui en font partie sont influencées par les recherches les plus à jour dans les domaines de l’éducation et de l’éducation technologique. Le programme-cadre d’éducation technologique actuel du ministère de l’Éducation sert de fondement au programme, aux approches et à la conception pédagogiques dans la prestation du cours. Les plans de cours font référence aux recherches les plus à jour dans le domaine de l’éducation, lesquelles étayent les cours des professeurs, les discussions en classe et le choix des lectures obligatoires.

Les programmes-cadres de l’Ontario servent de fondement aux approches et à la conception pédagogiques des cours. Les tâches à effectuer et les activités d’apprentissage reflètent également le programme d’études de l’Ontario. Les plans de cours, en particulier ceux des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, font référence aux programmes-cadres du ministère de l’Éducation.

L’application des recherches les plus à jour dans les domaines de la formation des enseignants et de l’éducation technologiques sert de fondement à la planification du programme, aux principes qui sous-tendent la conception pédagogique et aux approches utilisées dans les cours. Les membres du corps professoral sont encouragés à utiliser les stratégies pédagogiques contenues dans la littérature sur les recherches les plus à jour dans le domaine des modèles d’apprentissage des adultes. Les étudiantes et étudiants lisent la littérature sur les recherches récentes et y réfléchissent en cherchant des moyens d’améliorer l’apprentissage des élèves. De plus, ils réalisent un projet de recherche-action au cours de leur stage.

Le programme d’éducation technologique est basé sur les politiques du ministère de l’Éducation de l’Ontario concernant l’éducation technologique au cycle intermédiaire (9e et 10e année) et au cycle supérieur (11e et 12e année). Les cours de méthodologie de l’enseignement et les cours de base portent sur la théorie et la pratique visant à élaborer des programmes d’études et sur les méthodes qui facilitent l’apprentissage dans les cours d’introduction à la technologie (9e année) et de technologies de portée générale (10e à 11e année). Certaines parties des cours de méthodologie de l’enseignement sont données dans des écoles secondaires, dans des installations réservées aux technologies de portée générale. Le programme offre de vastes connaissances, comme le démontre l’intégration de la pédagogie différenciée, de la planification à rebours de l’apprentissage, des intelligences multiples et de l’éducation inclusive, notamment. Le programme intègre des initiatives du ministère de l’Éducation, comme Réussite des élèves – Apprentissage jusqu’à l’âge de 18 ans et Écoles sécuritaires, et l’acquisition de compétences en littératie dans toutes les matières.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatrième condition.


5e condition

«Le programme comprend des cours théoriques, des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie.»

Constatations

Le programme comprend des cours théoriques, des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie.

Le principe fondamental qui sous-tend tous les cours donnés à la faculté d’éducation est celui de l’importance de comprendre la relation de dépendance qui existe entre la théorie et la pratique. Cela permet aux enseignantes et enseignants de faire des choix éclairés basés sur les recherches les plus à jour lorsqu’ils conçoivent des programmes. Les cours du programme permettent aux étudiantes et étudiants de s’initier aux théories pédagogiques, aux théories de l’apprentissage et aux théories sur l’élaboration de programmes d’études. De plus, ils intègrent les théories et les recherches les plus à jour et établissent des liens entre la théorie et la pratique quotidienne. La théorie qui sous-tend les façons d’approcher l’éducation technologique est inculquée tout au long des cours de méthodologie de l’enseignement.

Les cours du programme d’éducation technologique comprennent des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base. Les cours de méthodologie de l’enseignement et les cours de base initient à la théorie et à la pratique de l’élaboration de programmes d’études pour les technologies de portée générale et en sont le prolongement. Ils portent également sur les méthodes et processus qui facilitent l’apprentissage dans les cours d’introduction à la technologie et de technologies de portée générale. Les cours de base portent notamment sur la croissance et le développement de l’enfant, le processus d’apprentissage, les méthodes d’enseignement différentiel en classe, l’éducation de l’enfance en difficulté, les textes législatifs et les politiques qui se rapportent à l’éducation, et les questions soulevées dans le domaine de l’éducation.

Au cours de leur stage, les étudiantes et étudiants mettent la théorie en pratique. Ils appliquent les théories qui sous-tendent la pratique pédagogique dans leur domaine de technologie de portée générale. Par exemple, deux travaux, dont l’un porte sur l’apprentissage fondé sur la recherche et l’autre sur la conception, sont effectués au cours du premier semestre d’été. Ils sont par la suite appliqués dans les classes des étudiants au cours de leur stage, puis critiqués au cours du second semestre d’été.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la cinquième condition.


6e condition

«L’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.»

Constatations

L’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.

Le programme d’éducation technologique est offert en plusieurs parties et composé d’un premier semestre d’été à la faculté d’éducation, d’un stage qui se déroule pendant l’année scolaire suivante et d’un second semestre d’été à la faculté d’éducation. Tous les cours du programme portent sur l’enseignement de l’éducation technologique au cycle intermédiaire (9e et 10e année) et au cycle supérieur (11e et 12e année). Trois éléments forment le programme d’éducation technologique : l’apprentissage théorique, l’expérience pratique et l’apprentissage professionnel.

Le programme a été conçu à l’intention des étudiantes et étudiants qui enseignent l’éducation technologique en vertu d’une permission intérimaire et qui doivent réussir un programme de formation à l’enseignement en éducation technologique pour recevoir l’autorisation d’enseigner. Les étudiantes et étudiants admis au premier semestre d’été doivent occuper un poste d’enseignant à temps plein pour l’automne suivant, car ils y feront leur stage de 194 jours pendant l’année scolaire. Les étudiants possèdent un certificat de qualification et d'inscription (limité) pour enseigner au cours de l’année scolaire. Par la suite, les enseignants retournent à la faculté d’éducation pour le second semestre d’été. Les cours d’été sont donnés en classe.

Outre le stage, le programme comprend des cours de méthodologie de l’enseignement qui portent sur les moyens de faciliter l’apprentissage dans les cours de technologie intégrée et de portée générale, et des cours de base sur les aspects fondamentaux de l’enseignement et de l’apprentissage, et un stage.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la sixième condition.


7e condition

«Les étudiants sont informés de leurs progrès et évalués de façon continue tout au long du programme.»

Constatations

Les étudiantes et étudiants sont informés de leurs progrès et évalués de façon continue tout au long du programme.

L’évaluation des étudiantes et étudiants qui suivent le programme d’éducation technologique est considérée comme nécessaire et comme une partie intégrante de l’enseignement et de l’apprentissage des étudiantes et étudiants. L’évaluation est également guidée par des principes fondés sur des théories, comme l’apprentissage au moyen du portfolio et l’évaluation aux fins d’apprentissage. Pour planifier une évaluation, on détermine son objectif et le moment où recueillir les preuves et on sélectionne les méthodes et les outils ou techniques les plus appropriés. L’évaluation du rendement d’un étudiant est basée sur une grande variété de méthodes et d’outils, dont l’observation, l’autoévaluation, les travaux formatifs, les tests, les échelles et les rapports oraux et écrits. Les étudiants sont évalués et informés de leurs progrès plusieurs fois, et ce, pendant les semestres d’été et pendant le stage.

Au cours du stage, la direction d’école commente régulièrement le rendement des étudiantes et étudiants de façon formative et, deux fois pendant l’année scolaire, elle évalue chacun d’eux de façon sommative. La conseillère ou le conseiller de la faculté examine tous les documents de stage, dont les évaluations du stage faites par l’étudiant, son portfolio sur sa croissance professionnelle, son projet de recherche et la documentation concernant son apprentissage professionnel. Chaque étudiant reçoit des commentaires sur ses progrès en temps opportun.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la septième condition.


8e condition

«Le programme comprend un stage qui satisfait aux exigences énoncées au paragraphe 9 (2) du Règlement 347/02. Les exigences concernant le stage sont les suivantes :

  1. Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles ou d’autres lieux où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario ou dans des lieux approuvés par l’Ordre.
  2. Il est effectué conformément aux exigences du Règlement de l’Ontario 184/97.
  3. Le stage permet à chaque étudiant de prendre part à des situations se rapportant à chaque cycle et à au moins une des matières du programme qui le concerne.
  4. Un éducateur expérimenté encadre les étudiants et évalue leur stage.
  5. Un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.»

Constatations

Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles ou d’autres lieux où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario ou dans des lieux approuvés par l’Ordre et un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.

Le programme d’éducation technologique comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles secondaires financées par les fonds publics de la province. Au cours de son stage, chaque étudiant doit passer une journée complète dans deux écoles différentes où sa technologie de portée générale est enseignée, et ce, au sein ou à l’extérieur de son conseil scolaire afin d’observer l’enseignement d’enseignants d’éducation technologique expérimentés aux cycles intermédiaire et supérieur. Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des écoles où l’on enseigne le programme-cadre de l’Ontario en éducation technologique de portée générale.

Le programme évalué est basé sur un stage et conçu à l’intention des étudiantes et étudiants qui enseignent déjà en vertu d’une permission intérimaire. À la suite du premier semestre d’été, chaque étudiant effectue un stage au cours de l’année scolaire qui suit et au cours duquel il doit enseigner pendant 194 jours. Durant l’année de stage, l’étudiant est également un enseignant agréé qui a reçu un certificat de qualification et d'inscription (limité) et qui est employé à temps plein à titre d’enseignant d’éducation technologique dans un conseil scolaire. À ce titre, l’étudiant est également membre de la fédération d’enseignantes et d’enseignants appropriée.

Chaque étudiant effectue un stage dans le domaine de technologie pour lequel il souhaite être qualifié, à la fois au cycle intermédiaire (9e et 10e année) et au cycle supérieur (11e et 12e année). Chaque étudiant effectue un stage en éducation technologique aux cycles intermédiaire et moyen.

La directrice ou le directeur de l’école où l’étudiant effectue son stage joue le rôle d’un enseignant expérimenté et il observe et supervise l’étudiant. Au cours du stage, la direction d’école effectue une évaluation sommative au terme de chaque semestre. Même si l’étudiant est supervisé par la direction d’école, un enseignant offre un soutien en jouant le rôle de mentor. Afin de déterminer la note finale du stage, le conseiller de la faculté examine tous les documents de stage, dont les évaluations du stage faites par l’étudiant, son portfolio sur sa croissance professionnelle, son projet de recherche et la documentation concernant son apprentissage professionnel.

Selon l’information recueillie auprès du coordonnateur du programme, des étudiants et des anciens étudiants, le conseiller de la faculté communique régulièrement avec les stagiaires.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la huitième condition.


9e condition

«La réussite du programme est subordonnée à la réussite du stage.»

Constatations

L’étudiant doit réussir un stage de 194 jours dans son domaine technologique de portée générale afin d’obtenir un baccalauréat en éducation ou un diplôme en éducation technologique et d’être recommandé à l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario en vue de recevoir l’agrément.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la neuvième condition.


10e condition

«Les cours de méthodologie de l’enseignement conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.»

Constatations

Les cours de méthodologie de l’enseignement conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.

Les cours de méthodologie de l’enseignement Principes et méthodes d’enseignement de l’éducation technologique, parties 1 et 2 (Principles and Methods of Teaching Technological Studies, Parts 1 and 2), portent sur les méthodes et processus qui facilitent l’apprentissage dans les cours d’introduction à la technologie de 9e année et de technologies de portée générale, de la 10e à la 12e année. Les étudiantes et étudiants se concentrent sur les théories de l’apprentissage et apprennent à planifier l’enseignement et à mettre en œuvre cette planification, à gérer une classe et à utiliser diverses stratégies d’évaluation (diagnostique, formative et sommative).

Les cours d’été fournissent aux étudiants des occasions d’élaborer des plans d’unités, des cours et des modules d’apprentissage pour les élèves de la 9e à la 12e année.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la dixième condition.


11e condition

«Les cours théoriques et de base portent, entre autres, sur le développement et l’apprentissage humains, ainsi que sur les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation.»

Constatations

Les cours théoriques et de base portent, entre autres, sur le développement et l’apprentissage humains, ainsi que sur les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation

Les cours du programme d’éducation technologique initient les étudiantes et étudiants aux théories de l’enseignement, à l’apprentissage et à l’élaboration de programmes. Au cours de leur premier été au sein du programme, les étudiants suivent un cours de base sur la psychologie en éducation (Psychology in Education), qui porte sur la croissance et le développement de l’individu de même que sur le processus d’apprentissage. Les étudiants suivent également un cours sur les fondements de l’éducation, Droit et éthique (Law and Ethics), qui leur présente les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation.

Au cours du deuxième été, les étudiants suivent des cours de base Pédagogie différenciée pour les élèves ayant des besoins particuliers (Differentiated Instruction for Students with Special Needs) et le cours Introduction aux questions soulevées en éducation (Introduction to Issues in Education), qui aborde des questions qui touchent le monde de l’éducation au Canada aujourd’hui.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la onzième condition.


12e condition

«La composition du corps professoral est telle qu’il existe un équilibre approprié entre :

  1. les personnes qui possèdent les titres universitaires appropriés,
  2. les personnes qui possèdent l’expérience appropriée dans le domaine de l’enseignement,
  3. les personnes qui possèdent les compétences appropriées dans les différents cycles et composantes du programme.»

Constatations

Ensemble, les six professeurs du programme d’éducation technologique ont une combinaison appropriée de titres universitaires. Trois professeurs possèdent un doctorat et tous, sauf un, possèdent un baccalauréat. Ce dernier possède un diplôme en technologie (architecture), un diplôme en éducation technologique et la qualification de spécialiste en études supérieures dans le domaine de l’éducation technologique. La coordonnatrice du programme d’éducation technologique possède un baccalauréat en éducation en éducation technologique et fait présentement une maîtrise en éducation. Elle possède également un Sceau rouge et un certificat de qualification et d'inscription pour un métier désigné.

Les professeurs du programme sont des praticiens qui possèdent une expérience appropriée en éducation. La coordonnatrice du programme d’éducation technologique a une grande expérience du monde du travail et de l’enseignement dans les domaines des technologies de portée générale, et a joué de nombreux rôles de leadership. Un autre exemple est celui d’un instructeur enseignant l’un des cours de base qui a fait des travaux et des recherches de deuxième cycle universitaire sur les fondements de l’éducation, et le droit et l’éthique. De plus, le professeur enseignant la psychologie en éducation est un psychologue agréé.

Cinq des six membres du corps professoral du programme d’éducation technologique sont agréés pour enseigner en Ontario et ont déjà enseigné dans des écoles secondaires. Les professeurs qui donnent les cours de méthodologie de l’enseignement possèdent de l’expérience en enseignement de l’éducation technologique dans des écoles secondaires. Le professeur donnant le cours de pédagogie différenciée possède une qualification de spécialiste en éducation de l’enfance en difficulté. La coordonnatrice du programme a enseigné l’éducation technologique au secondaire et a été enseignante en affectation spéciale dans le Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario, enseignante dans le programme Itinéraires favorisant la réussite, et possède de l’expérience en tant que directrice adjointe.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la douzième condition.


13e condition

«L’établissement autorisé s’est doté de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiants inscrits au programme.»

Constatations

L’Université de Windsor s’est dotée de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiants inscrits au programme.

Les règles de sécurité de la faculté d’éducation sont conformes aux politiques de l’Université de Windsor et aux exigences de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée en ce qui concerne la protection des dossiers des étudiants. Un nombre restreint de professeurs et de membres du personnel est autorisé à accéder à ces dossiers, et ce, uniquement si la doyenne le permet, par l’entremise du système d’information à l’intention des étudiants. Les étudiants doivent utiliser un numéro et un mot de passe pour avoir accès à leurs renseignements personnels en ligne par l’entremise du système d’information à l’intention des étudiants, qui est sécurisé.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la treizième condition.


14e condition

«L’établissement autorisé s’est engagé à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité et, s’il s’agit d’un programme existant, il a mis en place des mesures qui témoignent de cet engagement.»

Constatations

La faculté d’éducation s’est engagée à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité, et elle a mis en place des mesures qui témoignent de cet engagement.

La faculté d’éducation de l’Université de Windsor a mis en place un processus rigoureux pour améliorer sans cesse le programme et en assurer la qualité. Par exemple, la faculté publie des rapports annuels sur ses progrès vers l’atteinte des objectifs de son plan quinquennal et des rapports annuels sur ses progrès vers la concrétisation des recommandations faites à la suite de révisions de ses programmes de premier cycle. Le programme d’éducation technologique a été révisé deux fois depuis ses débuts, en 2006. La faculté d’éducation a intégré les recommandations obtenues à la suite de ces révisions aux changements effectués au programme.

La faculté d’éducation prévoit réviser son programme pour que celui-ci soit conforme aux nouvelles exigences législatives qui incluront les nouvelles qualifications en éducation technologique de l’annexe B du Règlement de l’Ontario 184/97. La faculté prévoit également aligner son programme d’éducation technologique sur les nouvelles exigences du programme-cadre de l’Ontario en éducation technologique et sur l’introduction de nouveaux domaines technologiques.

La documentation examinée a permis de confirmer que les membres du corps professoral fournissent annuellement des commentaires sur le programme, et que les étudiantes et étudiants évaluent chaque cours et répondent à un sondage à la fin du programme.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatorzième condition.


15e condition

«Un comité consultatif de la formation des enseignants ou une entité semblable joue un rôle consultatif ou de liaison à l’égard du programme.»

Constatations

Le comité consultatif de la formation des enseignants a notamment pour fonction de conseiller la faculté d’éducation au sujet des changements à apporter au programme, de contribuer au développement de nouvelles initiatives et de partager l’information concernant les changements en cours touchant les différentes constituantes.

Le comité consultatif de la formation des enseignants est présidé par la doyenne de la faculté d’éducation et ses membres proviennent en grande partie des constituantes de la faculté d’éducation. Il inclut, notamment, des représentants de la faculté d’éducation, dont la coordonnatrice du programme en éducation technologique; les directions des conseils scolaires locaux; des représentants du ministère de l’Éducation; des représentants du ministère de la Formation et des Collèges et Universités; des représentants du conseil d’administration de l’Université de Windsor; des représentants des fédérations d’enseignants; des étudiantes et étudiants; et des parents.

Le comité a conseillé la faculté d’éducation sur la création et l’élaboration du programme de formation professionnelle en éducation technologique, et ses conseils ont été suivis par la faculté.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quinzième condition.


Décision

Pour les raisons énoncées précédemment, le comité d’agrément considère que le programme de formation professionnelle en éducation technologique offert en plusieurs parties menant à un baccalauréat en éducation ou à un diplôme en éducation offert par la faculté d’éducation de l’Université de Windsor satisfait entièrement aux exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants.

Le comité d’agrément accorde donc l’agrément général pour une période de cinq ans (soit jusqu’au 21 avril 2014) ou pour une période plus courte si la faculté d’éducation de l’Université de Windsor en fait la demande.

Comité d'agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario
Le 21 avril 2009


Modification des dates d’expiration

En vertu de la modification du Règlement sur l’agrément du 1er mai 2009 concernant la période d’agrément des programmes de formation initiale, la date d’expiration de ce programme est modifiée au 6 octobre 2012.

Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement
Le 1er mai 2009

Le 23 juin 2009, le comité d’agrément et la Faculté d’éducation de l’Université de Windsor ont convenu de prolonger jusqu’au 6 octobre 2013 la période d’agrément initial de ce programme afin d’harmoniser la date d’expiration de tous les programmes agréés selon les examens des programmes de premier cycle universitaire menés à l’interne par l’université.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 23 juin 2009

En vertu du paragraphe 15.2 (1) du Règlement sur l’agrément, le comité d’agrément a convenu de proroger jusqu’au 6 octobre 2016 la période d’agrément de ce programme afin de permettre la mise en œuvre du nouveau programme de formation à l’enseignement prolongé en septembre 2015.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 19 novembre 2013


Décision concernant le rapport de vérification du programme de formation à l’enseignement prolongé

Lire la décision intégrale

Confirmation de l’agrément

Le comité d’agrément estime que les programmes de formation professionnelle suivants, offerts par la Faculté d’éducation de l’Université de Windsor, satisfont entièrement aux exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement en vigueur le 1er septembre 2015 :

  • Programme consécutif de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen, moyen-intermédiaire et intermédiaire-supérieur, menant à un baccalauréat en éducation
  • Programme concurrent de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen et intermédiaire-supérieur, menant à un baccalauréat en éducation, y compris le programme concurrent d’éducation de la petite enfance avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen
  • Programme consécutif en plusieurs parties de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner l’éducation technologique (9e-10e année et 11e-12e année), menant à un baccalauréat en éducation et à un diplôme en études technologiques

Le comité confirme que l’agrément général de ces programmes demeurera en vigueur jusqu’au 6 octobre, 2016.

Révocation de l’agrément

La Faculté d’éducation de l’Université de Windsor a avisé l’Ordre des enseignantes et enseignants de l’Ontario de son intention de cesser d’offrir le programme concurrent de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner aux cycles moyen-intermédiaire. Conformément à l’article 20 (4) du règlement de l’agrément, le comité d’agrément révoque l’agrément de ces domaines d’études à compter du 31 mai, 2016.

Conformément à l’article 22(2), les domaines d’études aux cycles moyen-intermédiaire sont considérés agréés pour les candidates et candidats qui y sont actuellement inscrits. Cette décision n’a aucun impact sur les domaines d’études aux cycles primaire-moyen et intermédiaire-supérieur dans le programme concurrent qui est agréé jusqu’au 6 octobre 2016.

Le comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 31 mai, 2016

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top