101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario


Trouver un membre

Décision du comité d’agrément

Université Lakehead Faculté d'éducation, Programmes de formation à l'enseignement


Introduction

Décision du comité d’agrément concernant le programme de formation professionnelle autonome de quatre ans pour enseigner aux cycles primaire et moyen menant à un baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone

La faculté d’éducation de l’Université Lakehead a soumis, le 17 octobre 2007, une demande d’agrément initial du programme de formation professionnelle suivant :

  • Programme de formation professionnelle autonome de quatre ans pour enseigner aux cycles primaire et moyen menant à un baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone.

La demande a été reçue et examinée conformément à l’interprétation des exigences relatives à un programme consécutif tel que le stipule le Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants (Règlement 347/02).1

Conformément au Règlement 347/02, le comité d’agrément a chargé un sous-comité d’agrément :

    1. d’examiner le programme
    2. de jouer un rôle consultatif auprès du comité d’agrément en :
      1. faisant rapport de ses constations au terme de son examen du programme
      2. donnant ses recommandations au comité d’agrément par rapport à l’agrément initial du programme de formation professionnelle proposé par la faculté d’éducation de l’Université Lakehead.

Le sous-comité d’agrément se composait de sept personnes, c’est-à-dire de trois membres du conseil de l’Ordre, desquels deux membres étaient également membres du comité d’agrément et l’un d’entre eux avait été nommé au conseil par le lieutenant-gouverneur en conseil, un membre de l’Ordre qui n’était pas membre du Conseil, une personne experte en formation à l’enseignement des personnes d’ascendance autochtone, une personne tirée d’une liste de pédagogues ayant enseigné dans une faculté d’éducation, ainsi qu’une personne nommée par la faculté d’éducation de l’Université Lakehead.

Le sous-comité a examiné la documentation fournie par la faculté d’éducation de l’Université Lakehead et s’est rendu sur les lieux, notamment pour examiner des artéfacts, interviewer des membres de la faculté ainsi que des représentants et groupes d’intéressés, et prendre connaissance des ressources. L’examen s’est fait à Thunder Bay, en Ontario, du 11 au 16 novembre 2007.

Le comité d’agrément, conformément à l’autorité que lui confère la Loi sur l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et le Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, a délibéré en vue de déterminer si le programme de formation à l’enseignement proposé par l’Université Lakehead satisfaisait aux conditions d’agrément initial.

Au moment de rendre sa décision, le comité a tenu compte des informations suivantes :

  1. le rapport final du sous-comité d’agrément daté du 11 mars 2008
  2. la réaction du doyen de la faculté d’éducation
  3. les exigences législatives du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants
  4. le Règlement 184/97 sur les qualifications requises pour enseigner.

Décision du comité d’agrément prise à sa réunion du 3 avril 2008

Conditions et constatations

Les motifs de la décision du comité et les faits sur lesquels elle repose sont expliqués ci-dessous.

1re condition

«Le fournisseur du programme doit être un établissement autorisé.»

Constatations

Le fournisseur du programme est un établissement autorisé.

La documentation législative confirme que la faculté d’éducation de l’Université Lakehead est un établissement autorisé. Un décret, approuvé par Son Honneur, le lieutenant-gouverneur de l’Ontario, et daté du 15 mai 1969, a établi la faculté d’éducation comme partie intégrante de l’Université Lakehead.

Le sénat de l’Université Lakehead a approuvé le baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone à sa réunion du 23 mars 2007.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la première condition.


2e condition

«Le programme repose sur un cadre conceptuel clairement défini.»

Constatations

Le programme repose sur un cadre conceptuel clairement défini. Ce cadre constitue :

  • une extension du cadre conceptuel conçu pour les programmes de formation à l’enseignement agréés de la faculté d’éducation de l’Université Lakehead; le cadre conceptuel du programme de baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone repose sur les énoncés de mission de l’Université Lakehead, de la faculté d’éducation, des programmes de formation à l’enseignement et du département d’études autochtones, et sur les cinq buts stratégiques de l’éducation des personnes d’ascendance autochtone décrits dans le plan stratégique 2006-2011 de la faculté d’éducation
  • un reflet de la vision du monde et des connaissances des Autochtones.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la deuxième condition.


3e condition

«Le programme est compatible avec ce qui suit et en tient compte :

  • les Normes d’exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante de l’Ordre
  • les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants
  • l’intégration de la théorie et de la pratique dans la formation des enseignants.»

Constatations

Le programme de formation professionnelle tient compte des Normes d’exercice de la profession enseignante et des Normes de déontologie de la profession enseignante, reflète les résultats des recherches récentes sur la formation à l’enseignement et témoigne de l’intégration des théories à la pratique pédagogique.

Des références précises aux normes figurent dans de nombreux plans de cours, ce qui donne aux étudiantes et étudiants des occasions multiples d’étudier les normes.

Le contenu et l’organisation du programme de formation à l’enseignement témoignent des recherches actuelles dans le domaine. La bibliothèque spécialisée en éducation contient des versions imprimées et informatiques des recherches actuelles en matière de formation à l’enseignement. Le curriculum vitæ des membres de la faculté montre qu’ils participent aux recherches sur la formation à l’enseignement et plus particulièrement sur la formation à l’enseignement aux personnes d’ascendance autochtone.

L’examen de la documentation démontre que l’intégration de la théorie et de la pratique constitue l’une des caractéristiques du programme. Les étudiantes et étudiants du programme font le lien entre la théorie et la pratique dans leurs cours, leurs stages et leurs projets de spécialisation. Tous les étudiants se voient assigner un conseiller de la faculté, qui joue un rôle majeur dans l’établissement des liens théoriques et pratiques, dans le cadre des séminaires de gestion de classe, des leçons sur les stratégies de planification et d’évaluation, et des visites de stage. Des séminaires professionnels donnent aux étudiantes et étudiants des occasions d’entendre des enseignants en exercice et des représentants d’organismes professionnels établir les liens entre la théorie et la pratique.

Les études sur le terrain effectuées durant la troisième année sont un autre exemple de l’intégration de la théorie et de la pratique. En organisant la collection de la bibliothèque spécialisée en éducation, le personnel a mis les ressources théoriques et pratiques côte à côte afin de favoriser le travail de recherche et de planification des étudiantes et étudiants.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la troisième condition.


4e condition

«Le programme est actuel, fait référence au programme d’études de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et offre de vastes connaissances dans ses différents cycles et composantes.»

Constatations

En plus d’être actuel, le programme fait référence au curriculum de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus récentes dans le domaine de la formation à l’enseignement et permet d’acquérir de vastes connaissances des divers cycles et composantes.

Les résultats des recherches sur la littératie figurent dans les plans de cours. Ils témoignent, en outre, des recherches actuelles en matière de conception et de prestation des programmes d’études à l’intention des Autochtones.

La bibliothèque spécialisée en éducation soutient les cours du programme au moyen de ressources telles que revues, manuels de formation et matériel recueilli par le personnel.

Le curriculum vitae des membres de la faculté témoigne de leurs recherches actuelles sur le curriculum.

Les cours sont mis à jour chaque année afin d’y intégrer les résultats des recherches actuelles. Le programme a été créé à la lumière du Cadre d’élaboration des politiques de l’Ontario en éducation des Premières nations, des Métis et des Inuits (2007), et reflète ainsi les priorités actuelles du ministère de l’Éducation au sujet de l’éducation des personnes d’ascendance autochtone.

Le curriculum de l’Ontario balise les cours du programme. Les étudiants reçoivent tous les cahiers de description du curriculum des cycles primaire et moyen. Des mentions précises du curriculum de l’Ontario figurent dans les plans de cours.

L’application des résultats des recherches actuelles sur la formation à l’enseignement fait partie des cours au programme. Le contenu des cours montre que ces recherches ont servi à l’élaboration des cours. Certains cours comptent une composante recherche-action.

Le contenu du programme représente une vaste base de connaissances par rapport aux cycles et ses composantes. Le contenu des cours atteste l’intégration des théories et pratiques aux cycles primaire et moyen, en s’appuyant sur les connaissances interdisciplinaires et les pratiques résultant des recherches. La bibliothèque de l’éducation compte de vastes ressources sur l’enseignement aux cycles primaire et moyen, et sur l’éducation des personnes d’ascendance autochtone.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatrième condition.


5e condition

«Le programme comprend des cours théoriques, des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie.»

Constatations

La documentation confirme que le programme comprend des cours de théorie et des cours de didactique (méthodologie), ainsi que des cours sur les fondements de l’éducation (de base), et prévoient suffisamment d’occasions de mettre la théorie en pratique.

Le programme compte trois cours théoriques de base. Les plans des cours témoignent d’une intégration des théories et des pratiques par le biais de lectures et de travaux pratiques. Le contenu des cours indique que les principaux cours de base reposent sur la théorie. Le plan des cours de méthodologie montre que les théories sont appliquées à l’éducation artistique, musicale et physique, et à l’enseignement des mathématiques aux cycles primaire et moyen.

Les cours de méthodologie portent, entre autres, sur le curriculum et l’enseignement des matières enseignées aux cycles primaire et moyen. Par ailleurs, deux cours de base sur les fondements de l’éducation examinent les façons dont l’identité personnelle et le concept de soi se forment chez l’élève et se manifestent en fonction du curriculum scolaire et des principes fondamentaux.

Le conseiller de la faculté, qui donne les cours et un séminaire sur les théories, favorise la mise en pratique de la théorie. Le contenu des cours et les procédures d’évaluation témoignent d’une orientation de la mise en pratique de la théorie. Les études sur le terrain de la 3e année et le projet de spécialisation de la 4e année constituent d’autres exemples de la mise en pratique de la théorie.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la cinquième condition.


6e condition

«L’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.»

Constatations

Les documents indiquent que l’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.

Le programme de quatre ans est conçu pour préparer les étudiantes et étudiants à enseigner le curriculum de l’Ontario à tous les élèves des cycles primaire et moyen, et plus particulièrement aux enfants autochtones. Les cours de formation professionnelle sont répartis sur trois des quatre années d’études. Le calendrier des cours montre que les étudiantes et étudiants se concentrent d’abord sur les études de base avant de passer aux cours sur le curriculum et la didactique, et aux stages.

Au fil des quatre années, de nouveaux cours sur l’enseignement aux personnes d’ascendance autochtone viennent enrichir le programme. Les étudiantes et étudiants doivent également choisir trois cours à option complets du département de sciences sociales et humaines, et de celui des études scientifiques et environnementales. La littératie et la numératie ainsi que l’utilisation de la technologie sont incorporées dans tout le programme du baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone.

Les stages, au nombre de deux, sont de cinq semaines chacun et s’effectuent au cours de la quatrième et dernière année du programme. Avant d’en arriver à l’expérience pratique des stages, les étudiants effectuent en troisième année des études sur le terrain ainsi qu’un stage supervisé de 20 jours dans un lieu de formation différent, comme un centre culturel autochtone, qui leur donne la possibilité d’observer ce qui s’y passe et de s’exercer à enseigner.

La prestation du programme se fait en deux cohortes d’étudiants : une cohorte suivant les cours en personne sur le campus, et une autre suivant des cours en personne et d’autres à distance dans les communautés. Les personnes qui suivent le programme depuis leur communauté pourront également s’inscrire aux cours d’été sur le campus.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la sixième condition.


7e condition

«Les étudiants sont informés de leurs progrès et évalués de façon continue tout au long du programme.»

Constatations

Les étudiantes et étudiants sont informés de leurs progrès et évalués régulièrement tout au long du programme.

Tout au long du programme, on évalue et on informe les étudiants de leur progrès. Les plans de cours comprennent les rubriques et instruments d’évaluation qui seront évalués à cette fin.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la septième condition.


8e condition

«Le programme comprend un stage qui satisfait aux exigences énoncées au paragraphe 9(2) du Règlement 347/02. Les exigences concernant le stage sont les suivantes :

  1. Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles ou d’autres lieux où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario ou dans des lieux approuvés par l’Ordre.
  2. Il est effectué conformément aux exigences du Règlement de l’Ontario 184/97.
  3. Le stage permet à chaque étudiant de prendre part à des situations se rapportant à chaque cycle et à au moins une des matières du programme qui le concerne.
  4. Un éducateur expérimenté encadre les étudiants et évalue leur stage.
  5. Un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.»

Constatations

Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans une école ou un autre lieu où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario, ou dans un autre contexte approuvé par l’Ordre. En outre, un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.

Le stage est effectué conformément aux stipulations du Règlement 184/97, et permet à chaque étudiant de travailler dans des classes ou situations d’enseignement de chacun des cycles et d’au moins l’une des matières qui figurent à son propre programme. Un pédagogue d’expérience encadre le stagiaire et évalue son stage.

Le stage dépasse le minimum de 40 jours stipulé dans le Règlement 184/97.

Les coordonnateurs des stages et les représentants des directrices et directeurs de l’éducation régionaux ont confirmé que les stagiaires effectuent des stages dans chacun des cycles et qu’ils sont supervisés et évalués par du personnel enseignant d’expérience.

Un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la huitième condition.


9e condition

«La réussite du programme est subordonnée à la réussite du stage.»

Constatations

La réussite du stage est requise pour obtenir le baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la neuvième condition.


10e condition

«Les cours de méthodologie de l’enseignement conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.»

Constatations

Les cours de méthodologie conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.

Les cours de méthodologie des cycles primaire et moyen du programme satisfont aux exigences figurant dans les politiques relatives au curriculum du ministère de l’Éducation. Leur contenu reflète, en outre, la culture des Autochtones et leurs conceptions du monde, et une évaluation pertinente sur le plan culturel. Enfin, les cours de méthodologie tiennent compte des recherches récentes sur l’enseignement et l’apprentissage aux cycles primaire et moyen, et comprennent l’étude des différences individuelles et des besoins particuliers des élèves en difficulté.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la dixième condition.


11e condition

«Les cours théoriques et de base portent, entre autres, sur le développement et l’apprentissage humains, ainsi que sur les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation.»

Constatations

Les cours théoriques et les cours de base sur les fondements de l’éducation du programme comprennent des cours sur le développement et l’apprentissage humains, et sur la législation et les politiques gouvernementales relatives à l’éducation.

En plus de comprendre un cours obligatoire portant sur le développement et l’apprentissage humains, le programme témoigne de l’intégration de ces éléments essentiels dans tous les cours et des recherches récentes sur le développement et l’apprentissage des enfants autochtones.

Le droit scolaire (Educational Law) est un cours obligatoire portant sur les lois et règlements, ainsi que sur les politiques gouvernementales en matière d’éducation.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la onzième condition.


12e condition

«La composition du corps professoral est telle qu’il existe un équilibre approprié entre :

  1. les personnes qui possèdent les titres universitaires appropriés
  2. les personnes qui possèdent l’expérience appropriée dans le domaine de l’enseignement
  3. les personnes qui possèdent les compétences appropriées dans les différents cycles et composantes du programme.»

Constatations

La composition du corps professoral témoigne d’un équilibre judicieux de personnes témoignant des connaissances et diplômes universitaires appropriés, de l’expérience pertinente du domaine de l’enseignement et de connaissances expertes relatives aux cycles pertinents et aux composantes du programme.

Les membres du corps professoral possèdent les qualifications universitaires requises et de l’expérience en matière d’éducation des Autochtones et de recherche en éducation. Tous les professeurs permanents à temps plein ou occupant un poste menant à la permanence possèdent des diplômes d’études supérieures.

Ensemble, les membres de la faculté d’éducation possèdent des compétences spécialisées se rapportant aux cycles primaire et moyen, à la littératie et la numératie, et aux éléments fondamentaux de l’apprentissage scolaire des enfants autochtones.

Les membres du corps professoral témoignent de connaissances expertes dans les principales composantes du programme, dont l’éducation des Autochtones, les résultats des recherches sur l’éducation, la littératie et la numératie, l’éducation de l’enfance en difficulté, les fondements de l’éducation, et le curriculum et son enseignement.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la douzième condition.


13e condition

«L’établissement autorisé s’est doté de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiants inscrits au programme.»

Constatations

La faculté d’éducation et l’Université Lakehead sont dotées de mécanismes de contrôle interne propres à préserver l’intégrité des dossiers des étudiantes et étudiants inscrits au programme.

Les dossiers des étudiants sont conservés dans le système Datatel de l’Université. Un règlement précise les modalités de communication des données informatiques entre les professeurs et les étudiants.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la treizième condition.


14econdition

«L’établissement autorisé s’est engagé à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité et, s’il s’agit d’un programme existant, il a mis en place des mesures qui témoignent de cet engagement.»

Constatations

La faculté d’éducation s’est engagée à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité, et a établi des mesures d’application qui témoignent de cet engagement.

Des évaluations internes et externes sont faites régulièrement à la faculté. Les recommandations issues de ces évaluations ont été intégrées dans le programme.

Des groupes de consultation et de gestion fournissent une rétroaction régulière et continue sur les initiatives rattachées au programme.

Les documents indiquent que les évaluations annuelles des cours influencent les modifications apportées au programme, ce qui constitue une pratique habituelle en formation à l’enseignement.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatorzième condition.


15e condition

«Un comité consultatif de la formation des enseignants ou une entité semblable joue un rôle consultatif ou de liaison à l’égard du programme.»

Constatations

La faculté d’éducation dispose d’un conseil consultatif de la formation à l’enseignement qui agit à titre de conseiller par rapport au programme.

Le conseil se compose de 17 personnes représentant notamment divers autres départements de l’Université, des groupes d’étudiants, des fédérations d’enseignants, des conseils scolaires (surintendants, directeurs d’école et enseignants) et la communauté autochtone. Les documents, dont les procès-verbaux du conseil consultatif, attestent la tenue régulière de réunions dans le but de fournir des conseils sur le programme.

En plus du conseil consultatif de la formation à l’enseignement, d’autres conseils consultatifs composés de professeurs de la faculté d’éducation et de l’Université suggèrent des modifications aux programmes de formation à l’enseignement. Un comité du département d’éducation autochtone de la faculté d’éducation conseille le doyen et les professeurs sur les questions relatives aux programmes s’adressant aux étudiants autochtones. Au niveau de l’Université, un conseil de gestion autochtone coordonne les activités et soutient les programmes à l’intention des Autochtones.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quinzième condition.


Décision du comité d’agrément

Pour les raisons énoncées précédemment, le comité d’agrément estime que le programme de formation professionnelle autonome de quatre ans pour enseigner aux cycles primaire et moyen menant à un baccalauréat spécialisé en éducation à l’intention des personnes d’ascendance autochtone satisfait entièrement aux conditions du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants.

Le comité d’agrément accorde l’agrément initial sans conditions pour la période de temps prescrite dans le Règlement 347/02 pour l’agrément initial d’un programme consécutif. Par conséquent, la période d’agrément sera de deux ans (3 avril 2010) ou jusqu’à la fin des études de la seconde promotion, si cette période est plus longue, et ne devra pas dépasser trois ans (3 avril 2011).


1Le Règlement 347/02 définit un programme de formation professionnelle concurrent comme étant «un programme de formation professionnelle suivi en même temps qu’un programme menant à l’obtention d’un grade de premier cycle dans une discipline autre que l’éducation» (italique ajouté pour mettre de l’emphase). Les diplômés d’une programme de formation à l’enseignement concurrent en Ontario sont titulaires d’un baccalauréat en éducation en plus d’un diplôme universitaire de premier cycle distinct tel qu’un baccalauréat ès arts ou un baccalauréat ès sciences.

Le programme de formation professionnelle faisant l’objet de la présente décision d’agrément est intégré à un programme de premier cycle de quatre ans qui ne mène qu’à un seul diplôme : un baccalauréat en éducation. Étant donné qu’un programme concurrent doit mener à un diplôme de premier cycle autre que l’éducation, le programme a fait l’objet d’une évaluation à titre de programme consécutif tel que défini dans le Règlement 347/02 comme «programme de formation professionnelle qui n’est pas un programme concurrent».

Comité d'agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario
Le 3 avril 2008


Modification de la date d’expiration

Le 23 juin 2009, le comité d’agrément et la Faculté d’éducation de l’Université Lakehead ont convenu de prolonger jusqu’au 3 avril 2012 la période d’agrément initial de ce programme afin d’accorder plus de temps à la Faculté d’éducation pour terminer une évaluation interne avant de préparer une demande de renouvellement de l’agrément.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 23 juin 2009

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top