101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Quatre enseignants se consultent autour d’une table.

Trouver un membre

Foire aux questions

1. «Afin de favoriser la santé mentale des élèves, je crois que nous devons développer et valoriser l’autogestion et la conscience de soi chez nos élèves. Cependant, pour ce faire, nous avons besoin d’enseignants qui développent eux-mêmes ces capacités et en apprécient la valeur. Nous devons former des pédagogues qui sont émotionnellement et socialement intelligents ainsi qu’intellectuellement et pédagogiquement informés. Donc, est-ce que l’Ordre trouverait utile d’envisager les avantages d’une formation attentive en sensibilisation comme fondement pour élargir ces compétences avec un cadre de travail intégré qui fait la promotion du bien-être? Et, envisagerait-il d’aider des enseignants, particulièrement les jeunes stagiaires, à reconnaitre l’importance de leur rôle et à trouver des moyens pratiques pour subvenir à leurs besoins?»

La santé mentale est importante pour tout le monde, tant pour les enseignants que pour les élèves. Nous devons donner l’exemple d’un mieux-être approprié et lutter contre la création de milieux qui stigmatisent. La santé mentale des enseignants ne relève pas de notre mandat.

Nous reconnaissons que la santé mentale des enseignants est importante et nous l’appuyons, mais la formation et les cours de perfectionnement font partie des responsabilités d’autres organismes, comme les fédérations.

2. Quel est le défi le plus important que l’Ordre devra relever dans un avenir proche?

Servir l’intérêt du public et maintenir sa confiance sont les défis que nous devons relever.

L’Ordre n’est pas un organisme gouvernemental. Nous voulons servir l’intérêt du public pour que les parents soient assurés du haut calibre des professionnels qui enseignent à leurs enfants.

Nous nous positionnons comme les autres organismes d’autorèglementation. Nos décisions doivent être transparentes et franches afin d’inspirer confiance au public. Il ne s’agit pas seulement de protéger l’intérêt du public. Dans l’avenir, durant l’examen de gouvernance en particulier, nos membres doivent comprendre notre rôle et notre mandat, ainsi que la façon selon laquelle nous devons agir en tant qu’organisme d’autorèglementation. Nous nous efforçons d’être reconnus comme organisme collectif, à savoir une profession.

3. De quelle façon l’Ordre favorise-t-il la santé mentale des enseignants?

Notre mandat est de protéger l’intérêt du public; c’est la raison pour laquelle notre recommandation vise à favoriser la santé mentale des élèves. Bien qu’un enseignant en santé aidera d’autant les élèves.

En publiant la recommandation et en la diffusant par nos activités de liaison, nous plantons la graine, nous faisons passer le message. Nous ne sommes pas la solution, mais nous pouvons jouer le rôle de catalyseur afin d’encourager les enseignantes et enseignants à prendre soin de leur propre santé mentale.

4. Pourrions-nous avoir un cours d’orientation obligatoire «hebdomadaire» de la 1re à la 12e année? En ayant recours à un spécialiste diplômé en orientation?

Nous pourrions en considérer la possibilité lors de l’élaboration et de l’examen des cours menant à une qualification additionnelle (QA). La règlementation prescrit un processus complet concernant la périodicité des examens. Le cas échéant, le cours serait acheminé par le processus des QA.

5. Qu’en est-il de la vie privée des pédagogues en ce qui a trait aux problèmes de santé physique ou mentale? Comment avez-vous accès à ces renseignements?

Nous ne collectons pas de données sur la santé physique et mentale des membres.

Nous ne possédons des données personnelles que quand un membre fait l’objet d’une procédure disciplinaire ou d’aptitude professionnelle. Avant que nous puissions partager toute information, il nous faudrait obtenir le consentement du membre. Toute audience prévue à cette fin se déroule à huis clos afin de protéger la vie privée du membre.

6. Comment pouvons-nous favoriser la santé mentale des élèves non canadiens (p. ex., les élèves étrangers qui fréquentent un pensionnat sans personnel spécialisé en counseling)? Souvent, les élèves inscrits à des écoles internationales ne sont pas mineurs, comment peut-on aider ces jeunes adultes? Quelles sont les ressources disponibles?

En théorie, cela ne relève pas de notre mandat. Cependant, en tant que profession en général, cela fait partie de nos responsabilités. L’ensemble de la collectivité a accès à diverses ressources; par exemple, les élèves peuvent prendre contact avec des groupes de soutien communautaires, dont Jeunesse, j’écoute.

De plus, notre recommandation fournit un outil d’autoréflexion : «Est-ce que je maintiens des communications professionnelles, culturellement appropriées et ouvertes avec les parents et les élèves?»

La dernière partie de la recommandation encourage nos membres à découvrir les personnes qui savent quelles sont les ressources supplémentaires dans leur communauté

7. Je tenais à souligner que le groupe de discussion sur la santé mentale était très compétent. J’aimerais qu’il soit accessible sur YouTube.

Nous avons mis en ligne une vidéo de la séance; regardez-la sur notre site web.

8. Que peut-on faire pour mettre fin à la violence des élèves contre les enseignants et les autres élèves dans la salle de classe?

Bien que cela ne relève pas de notre mandat, nous vous invitons à consulter notre recommandation professionnelle Mieux réagir à l’intimidation entre élèves. Elle explique comment les enseignantes et enseignants agréés de l’Ontario peuvent intervenir de façon efficace en cas d’intimidation.

D’autres organismes défendent les enseignants. Pour en savoir plus sur le sujet, communiquez avec votre employeur et votre fédération.

9. Si vous aviez plus de ressources, à quoi serviraient-elles?

Si des fonds supplémentaires étaient disponibles, ils continueraient d’assurer un processus d’audience prompt et équitable pour les membres.

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top