101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Votre Choix 2018

Trouver un membre

Siéger au conseil

Les membres de l’Ordre élisent 23 des 37 membres du conseil, le corps dirigeant de l’organisme. 

Ils représentent l’ensemble des systèmes scolaires publics et catholiques, élémentaires et secondaires, de langue française et de langue anglaise de la province, six régions géographiques et exercent un mandat de trois ans.

Les directions d’école et directions adjointes, les agentes et agents de supervision, ainsi que le personnel des écoles privées et des facultés d’éducation élisent quatre des 23 membres élus du conseil.

Le gouvernement provincial nomme les 14 autres membres du conseil. Ce sont des parents et des membres du grand public et de diverses professions.

Testimonials

Profile photo of Wes Vickers

«Il faut réglementer les normes afin que le public se sente en sécurité.»

Le point de vue de Wes Vickers, EAO, sur la réglementation professionnelle est unique en son genre. L’enseignant de 8e année est non seulement un membre élu au conseil de l’Ordre, mais il siège aussi à titre de membre nommé au conseil de l’Ordre des pharmaciens de l’Ontario.

Il explique que toute personne faisant appel au savoir-faire d’un professionnel s’attend à ce que ses propres intérêts soient servis. Par exemple, l’enseignant qui se procure un médicament sur ordonnance fait confiance aux pharmaciens de l’Ontario en raison de la réglementation qui les régit; de même, le pharmacien qui confie son enfant aux enseignants est rassuré de savoir qu’ils sont pareillement réglementés.

«Il faut réglementer les normes afin que le public se sente en sécurité», affirme M. Vickers.

Enseignant pour le Greater Essex County District School Board, M. Vickers a été réélu pour un second mandat à l’Ordre, où il siège à trois comités : aptitude professionnelle, discipline (vice-président) et ressources humaines (président).

Il a dû s’adapter aux voyages d’affaires, ainsi qu’à la lecture de dossiers volumineux et aux débats dans le forum public.

«Les avantages l’emportent largement sur les inconvénients», dit-il.

Il prend ses fonctions fiduciaires et réglementaires avec grand sérieux. Selon lui, elles sont aussi liées à l’intérêt du public. «Je dois veiller à ce que nos activités soient financièrement responsables afin de préserver notre viabilité», déclare M. Vickers. Assurer que l’Ordre s’acquitte de son mandat sans l’outrepasser contribue également à renforcer la confiance que le public accorde à l’autoréglementation.

Son rôle au conseil lui a permis d’acquérir des connaissances en matière de législation et de gouvernance, ainsi que des compétences en gestion du temps et en prise de notes, qui l’ont aidé en tant qu’enseignant.

«Idéalement, on devrait tous accomplir deux mandats», explique M. Vickers. Bien que l’Ordre offre une formation extraordinaire, acquérir de l’expérience et comprendre les fonctions de membre du conseil ne se réalise pas du jour au lendemain. À l’échéance de son mandat, il observera la pause requise de trois ans, mais envisage déjà de faire un nouveau tour au conseil. «Il est fort probable que je revienne.»

Profile photo of Wes Vickers

«Cela figure parmi les meilleures activités de perfectionnement professionnel que je n’ai jamais poursuivies.»

En tant que directrice d’école élémentaire à Thunder Bay, Vicki Shannon, EAO, a l’occasion de rencontrer des membres du personnel, des parents, des collègues du conseil scolaire, des intervenants communautaires et, bien entendu, des élèves. Ces personnes ont leurs propres intérêts en tête, mais Mme Shannon sait que ses décisions doivent, au bout du compte, servir les élèves.

Quand elle siège au conseil de l’Ordre, elle adopte la même attitude. «Pour moi, l’intérêt du public se résume à celui des élèves.»

Ses discussions portent sur diverses questions, du traitement des plaintes aux prévisions budgétaires. Elle espère y trouver des moyens d’améliorer le milieu scolaire pour les enfants ou d’aider les pédagogues à enseigner aussi efficacement que possible. «C’est mon baromètre», dit-elle.

Mme Shannon est directrice pour le Lakehead District School Board. Elle a enseigné l’immersion française, et a occupé les postes d’enseignante d’anglais, d’enseignante-ressource en matière de curriculum à l’élémentaire et de directrice adjointe. Elle a été chargée de cours à l’Université Lakehead, cadre au sein de l’Ontario Principals’ Council et représentante à l’International Confederation of Principals.

La possibilité de présenter le point de vue d’une dirigeante d’école l’a d’abord attirée. En tant que directrice, elle peut préciser ce qui se passe dans la profession afin d’orienter la prise de décision. De plus, elle tire des leçons des membres du conseil qui viennent de milieux autres que celui de l’éducation.

«Écouter le point de vue d’autrui vous incite à mesurer le vôtre», explique Mme Shannon.

Elle a siégé aux comités de discipline, d’aptitude professionnelle et des finances. «J’ai eu l’occasion d’approfondir mes connaissances dans plusieurs domaines. Cela figure parmi les meilleures activités de perfectionnement professionnel que je n’ai jamais poursuivies.»

L’expérience a renforcé sa mission personnelle. «Le travail qu’on accomplit au sein de l’Ordre a pour objectif d’assurer que les pédagogues font le meilleur travail possible.»

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416-961-8800 / Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222 /
TÉLÉC. : 416-961-8822 / info@oeeo.ca

© 2017 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top